Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
17 visiteur(s) connecté(s)
19 visiteurs par jour
30771 visiteurs depuis le début
Publication :
187 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

PAS DE PROBLEMES POUR FINANCER LES RETRAITES !

26 septembre 2010 - Dernier ajout 18 septembre 2010


Avec 3 millions de manifestants et une grande diversité de professions représentées, la journée du 7 septembre a été un succès. Il faut l’amplifier pour obtenir le retrait du projet de loi sur les retraites. Les sacrifices demandés au plus grand nombre apparaissent de plus en plus pour ce qu’ils sont : scandaleux, car l’argent coule à flot chez les capitalistes qui dirigent notre pays. BNP-Paribas a bénéficié de 5 milliards d’euros d’aide de l’Etat ; il enregistre 4,4 milliards de profit pour les 6 premiers mois de 2010.

Ce pouvoir gouverne au service exclusif des grandes sociétés capitalistes : il veut casser notre système de retraite et tous les autres acquis sociaux. Pour diviser ses victimes, il développe la xénophobie et le racisme.

Le système de retraite solidaire par répartition n’est pas en crise

Les déficits sont fabriqués  : en premier lieu par les exonérations de cotisations patronales.

Le prétexte de l’allongement de l’espérance de vie ne tient pas quand 4 millions de travailleurs de moins de 60 ans sont privés d’emploi.

L’objectif du gouvernement est de nous obliger à verser des cotisations pour nos retraites à des compagnies d’assurance privées. Ceux qui en auraient les moyens cotiseraient auprès de sociétés privées sans être sûrs de ne pas se faire ruiner comme cela s’est produit aux USA. En effet les dirigeants de ces grosses entreprises capitalistes comptent bien réaliser des profits fabuleux tel le frère de Sarkozy. Guillaume Sarkozy prépare la création d’une nouvelle entreprise d’assurances qui propose des produits de retraites par capitalisation et qui pourrait atteindre un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros en 2019 !

Il ne faut pas attendre les élections de 2012 pour gagner le droit à la retraite. D’ailleurs le PS ne favorise pas la mobilisation en se prononçant pour une retraite à taux plein………à 65 ans ! Dans ces conditions le droit de partir à 60 ans serait une coquille vide.

Les Communistes défendent la retraite à 60 ans avec un niveau de pension d’au moins 75% du revenu net d’activité.

Aucune retraite ne devrait être inférieure au SMIC.

Retraite à 55 ans pour les métiers reconnus pénibles.

Indexation des retraites sur les salaires.

Financement des retraites par la cotisation sociale

Fin des exonérations de cotisations patronales.

Extension des cotisations à tous les modes de rémunérations (notamment les dividendes des actionnaires)

MANIFESTATION JEUDI 23 SEPTEMBRE ALBI-Place du VIGAN- 14h


calle

calle