Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
1 visiteur(s) connecté(s)
18 visiteurs par jour
30702 visiteurs depuis le début
Publication :
187 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

PRISONS POUR MINEURS DE LAVAUR : UN FIASCO PREVISIBLE !

26 avril 2011
par Christiane ODETTI

Le député-maire nous avait présenté l’établissement pénitentiaire pour mineurs comme un lycée de luxe , cela devait donner une deuxième chance à ces mineurs. C’était la solution miracle à la délinquance.

Nous, les Communistes, nous avons fait signer des pétitions et avons manifesté plusieurs fois pendant 4 ans pour empêcher la construction de cette prison pour mineurs. Nous avons organisé plusieurs débats montrant que l’enfermement développe la violence. Quatre ans après l’ouverture de la prison pour mineurs, c’est exactement le constat que font les éducateurs dans un communiqué de presse : les agressions contre les personnels, entre détenus, les incendies de cellule, les tentatives de suicide et d’évasion se multiplient.

Ce fiasco était prévisible :

Le PCF n’a cessé d’expliquer que les jeunes qui commettent des violences en ont souvent été eux-mêmes victimes auparavant. Ce n’est pas en les enfermant qu’on les rend moins agressifs.

L’enfermement ne résout rien et surtout pas les problèmes sociaux. La prison c’est d’abord souvent la peine des pauvres, à qui notre société fondée sur le fric n’a donné aucune chance. Ce n’est pas en enfermant ces jeunes en détresse qu’on va les aider à s’en sortir. Les injustices sociales, la précarité et la mal-vie ont détruit certaines familles et leurs enfants.

Le véritable responsable c’est la politique du gouvernement de droite au service d’une poignée de riches et du député-maire de Lavaur UMP qui rend la vie insupportable à de nombreuses familles.

De plus tous les moyens ont été consacrés aux prisons au détriment des structures ouvertes ; or le travail éducatif ne peut pas se faire sous la contrainte.

On n’apprend pas la vie en prison.

Il faut fermer les prisons pour mineurs et rouvrir ces foyers de la PJJ et ceux qui sont gérés par des associations. Il faut aussi donner davantage de moyens à l’éducation nationale au lieu de supprimer des postes.

Il faut surtout donner aux familles les moyens d’élever leurs enfants : emploi correctement rémunéré, logement correct…

Il faut s’attaquer à ce système sauvage qui ne laisse pas de place à l’être humain : le capitalisme.

Pour la section de Lavaur du PCF Christiane Odetti Conseillère municipale communiste le 22/04/2011


calle

calle