Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
84 visiteur(s) connecté(s)
17 visiteurs par jour
29450 visiteurs depuis le début
Publication :
185 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

DES SANS-PAPIERS AUX PRISONS POUR MINEURS

28 octobre 2006


LA POLITIQUE SECURITAIRE DE SARKOZY

Le plus souvent les sans-papiers, ce sont des gens qui triment !

Le patronat en profite !

La politique de Sarkozy crée des sans-papiers : certains patrons sont bien contents d’employer ces immigrés qu’ils paient 2 ou 3 fois moins cher que les autres et qui font des heures supplémentaires non rémunérées. Ils les licencient comme ils veulent et les dénoncent à la police.

De plus Sarkozy utilise les sans-papiers comme moyen de chantage permanent sur les salaires et sur les conditions de travail. Souvent ces étrangers sont les fils de ceux qui ont combattu pour la France en 39-45.

Dans les banlieues, Sarkozy a intérêt que cela se passe mal et multiplie les provocations et les humiliations :

Une centaine de policiers sont rentrés à l’aube dans plusieurs appartements d’une ville en région parisienne saccageant tout sur leur passage, maltraitant les habitants. Cela a duré deux heures sous l’oeil des journalistes et des caméras qui avaient été prévenus de l’opération. Sarkozy, le candidat, veut faire PEUR et faire croire qu’il s’occupe de notre sécurité. En réalité il cherche l’explosion pour mettre en place une dictature. Quelle est la moralité de ces journalistes sélectionnés qui se laissent embarquer dans les fourgons du ministère de l’Intérieur afin d’assister aux exploits des forces de police à l’assaut des quartiers sensibles ?

Le député-maire Carayon est le représentant de Sarkozy : il fait construire une prison pour mineurs de 13 à 18 ans !

Les prisons pour mineurs : une affaire juteuse pour certains !

Sarkosy reproche aux magistrats de Seine Saint-Denis de ne pas incarcérer suffisamment. Pourquoi ?

Le gouvernement a fait construire des prisons pour mineurs et il veut les rentabiliser. Il met la pression sur les magistrats pour qu’ils remplissent ces établissements pénitentiaires.

Dans le quartier mineur de la prison de Seysses, 9 mineurs sont incarcérés pour 40 places.

60 places sont prévues dans l’établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Lavaur.

Une véritable gabegie !

Les enjeux financiers sont énormes : chaque prison coûte 12 millions d’euros ! Les enjeux financiers sont énormes : chaque prison coûte 12 millions !

L’entreprise privée qui assurera la restauration, la maintenance, la blanchisserie et le nettoyage se frotte déjà les mains.

Les uns s’efforcent de remplir les prisons, les autres (les mêmes ?) se remplissent les poches.

Le député-maire répète que les enfants seront éduqués : c’est faux ! D’ailleurs le gouvernement de Sarkosy -Carayon n’a pas de projet éducatif .

S’ils avaient le souci de l’efficacité contre la délinquance, ils ne supprimeraient pas les moyens pour la prévention et n’auraient pas supprimé 27000 postes dans l’éducation en 3 ans !

Les centres éducatifs ouverts sont contraints de réduire leurs activités car le gouvernement réduit leurs subventions pour financer les prisons.

(Un centre éducatif renforcé en Seine-Maritime a été fermé faute de moyens et les enfants renvoyés chez eux.)

La prison c’est l’éducation à la violence. Comment pourrait-on insérer un délinquant dans la société en l’enfermant ? On n’apprend pas la vie en prison ! On n’éduque pas de force dans des murs de 6 mètres. Emprisonner les enfants est une très vieille recette qui n’a jamais rien réglé. Les prisons sont remplies de pauvres qui ont souvent subi des ruptures familiales et affectives. Bien sûr, tous les enfants malheureux ne deviennent pas délinquants. C’est heureux ! Où iront ces enfants en sortant de prison car ils ne vont pas y rester 70 ans !

Le gouvernement développe la misère et les humiliations : c’est sur ce terreau que se développe la délinquance.

Le gouvernement de Sarkozy-Carayon utilise le thème de l’insécurité à des fins électoralistes, ils veulent faire peur, pour tenter de faire oublier leur politique de suppression d’emploi, de précarité, de réduction du pouvoir d’achat.

Pour être efficace contre la délinquance

,

il faut développer la prévention, donner les moyens financiers nécessaires à la psychiatrie au lieu de casser l’hôpital , des moyens pour les centres éducatifs ouverts, il faut davantage d’infirmiers et de médecins scolaires et de professionnels dans les établissements scolaires, il faut arrêter de casser les entreprises.

A l’appel du Collectif anti-EPM (auquel le PCF participe), des actions contre l’ouverture de la prison vont reprendre ; nous vous invitons à y participer massivement. Si vous voulez d’autres informations vous pouvez nous écrire ou visiter notre site. www.pcf-lavaur.org Section de Lavaur du PCF


calle

calle