Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
17 visiteur(s) connecté(s)
19 visiteurs par jour
30771 visiteurs depuis le début
Publication :
187 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

Plus de 300 personnes à la réunion du comité de soutien de l’hôpital de LAVAUR

13 février 2008


Le comité de soutien à l’hôpital de Lavaur a organisé le jeudi 7 février une réunion d’information, sur le danger de fermeture de la chirurgie conventionnelle. La présence de plus de 300 personnes, parmi lesquelles du personnel hospitalier notamment des médecins a permis un débat riche et instructif.

Les différentes solutions proposées par l’ARH ( agence régionale de l’hospitalisation) et validées par le président du conseil d’administration et le directeur de l’hôpital ont été décortiquées avec réalisme.

La chirurgie ambulatoire qui permet au malade de sortir le jour même de son opération, existe déjà à l’hôpital de Lavaur. Pour la développer, il faut les blocs opératoires supplémentaires, prévus par le projet d’établissement mais rejetés par l’ARH . De ce fait, pour les professionnels, ce projet est : « illusoire », « ne tient pas la route », « un enrobage pour adoucir la fermeture de la chirurgie conventionnelle ».

Le développement de consultations avancées (des spécialistes du CHU viennent consulter à Lavaur ) est indispensable. Mais n’oublions pas qu’elles existaient (urologie, cancérologie, ORL, allergologie) et que dans un but d’économie elles ont été supprimées. La pénurie de médecins et la politique de rentabilité auxquelles est confronté le CHU rendent toujours difficile cette solution.

La chirurgie conventionnelle doit rester ; elle est un service indispensable à la population .

Les médecins ont des difficultés pour diriger les patients vers le CHU, qui est souvent lui-même saturé.

Les maladies nosocomiales (développées du fait de l’hospitalisation) sont 4 fois moins fréquentes à Lavaur que dans les grands centres hospitaliers.

Le transfert de patients vers d’autres établissements les fragilise encore plus.

La rentabilité ne doit pas passer avant le bien être et la sécurité de la population.

La chirurgie conventionnelle de l’hôpital de Lavaur a des atouts majeurs : des chirurgiens compétents , des chirurgiens dévoués au service public, des chirurgiens qui souhaitent travailler plus ( nécessité d’un bloc opératoire supplémentaire) et une équipe soignante accueillante et appréciée des usagers.

Sa suppression mettrait en danger les autres services (urgences, services de surveillance continue, radiologie, laboratoire, maternité....) car la fréquentation de l’hôpital va diminuer. Comment un médecin pourrait-il envoyer aux urgences un patient pour un problème chirurgical, s’il n’y a pas de chirurgien pour le prendre en charge ?

Les participants se sont insurgés contre le critère de rentabilité mis en place par les gouvernements successifs et aggravé par le gouvernement actuel. « La santé n’a pas de prix ! » Même si elle a un coût !

Seule, la mobilisation de tous (usagers, personnel hospitalier, médecins....) empêchera la fermeture de la chirurgie conventionnelle.

RENDEZ-VOUS LE 1ER MARS 2008 à 10 heures devant le tribunal de Lavaur

Le Comité de soutien le 09/02/08


calle

calle