Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
84 visiteur(s) connecté(s)
17 visiteurs par jour
29450 visiteurs depuis le début
Publication :
185 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

LA POSTE : un service public à développer

13 février 2008 - Dernier ajout 5 septembre 2010


Christiane Odetti Candidate communiste aux élections cantonales

En tant qu’ usagère de la Poste, je voudrais exprimer mon mécontentement dû aux attentes interminables au guichet.

Il est urgent de créer des emplois statutaires et de créer deux guichets supplémentaires.

Certes les locaux ont été rénovés mais aucun guichet de plus n’a été ouvert. La population de Lavaur a augmenté ces dix dernières années de 2000 habitants et celle des communes environnantes s’est accrue dans les mêmes proportions.

Mais le nombre de guichets est resté à trois ; il arrive même que l’un d’eux ne soit pas ouvert. Les usagers doivent attendre 30 mn en moyenne ; certains repartent sans être servis ; le samedi, c’est encore pire.

Il arrive, et c’est regrettable, que la colère des usagers se tourne contre les employés.

Or, salariés et usagers sont ensemble victimes de la politique du gouvernement qui recherche toujours la suppression de personnels au nom de la catastrophique loi de la rentabilité.

Le député-maire qui se présente comme le sauveur suprême et le conseiller général sortant, tous deux UMP, qu’ont-ils fait pour résoudre ce problème ? Rien.

En effet, ils soutiennent les textes européens qui ont prévu le démantèlement de la Poste et l’ouverture à la concurrence.

De plus, ce sont tous les services publics de Lavaur qui sont touchés : le Tribunal sera fermé, la chirurgie de Lavaur est en danger, l’amplitude des horaires de la gare SNCF a été réduite, la DDE a été transférée au Conseil Général, le nombre d’élèves par classe est en constante augmentation.

Voilà le bilan du gouvernement, du député-maire et du conseiller général sortant.

Je pense qu’il est urgent de desserrer l’étau et de partir à la reconquête de nos services publics.

Le 9 mars par votre vote aux élections cantonales, vous pourrez sanctionner cette politique et encourager ceux qui se sont toujours battus pour les services publics.

P.S. : Une lettre est envoyée à M le Préfet, pour l’alerter sur cette question.


calle

calle